Spike Lee : l'affiche de la discorde

Une histoire est en train de faire le tour du Web, autour de l'affiche du prochain film de Spike Lee : OldBoy.
En janvier dernier, le graphiste Juan Luis Garcia a été approché par une agence de pub pour travailler sur cette affiche.
 La collaboration avec l'agence ce passe très mal, mais Juan Luis Garcia n'abandonne pas, tout au plaisir de travailler sur un truc pareil.
Après deux mois de boulot, et une présentation par l'agence à Spike Lee, deux affiches sont retenues, dont une en affiche principale pour le film.
L'agence annonce ça à Juan Luis Garcia, qui est tout content, puis lui annonce combien il sera payé : moins que ce qu'il gagne en une journée de boulot en tant qu'assistant photographe…
Ça l'énerve, il refuse, l'agence ne veut pas négocier à la hausse, il abandonne le projet et les envois chier.
Moralité, ils ont fait appel à quelqu'un d'autre pour repomper son affiche (ben oui, pourquoi s'emmerder).

À partir de là, l'affaire commence à toucher directement Spike Lee.
Quelques jours plus tard, Juan Luis Garcia découvre sur le Facebook de 40 acres and a Mule (la boite de prod de Lee) 3 de ses posters présentés avec pour copyright 40 acres and a Mule.

Juan Luis Garcia a contacté son avocat, mais avant de se lancer dans une procédure judiciaire, il a tenu à écrire une lettre à Spike Lee et cette lettre est à lire ici (et elle fait un bon gros buzz).

Le plus beau : la réponse de Spike Lee en un tweet lapidaire :


Les affiches :



Merci Momo d'avoir attiré mon attention sur cette histoire :-)

Commentaires

  1. Attention aux fautes de grammaire...

    RépondreSupprimer
  2. Un pompage d'affiche pour un film qui lui même est un pompage de l'original de Park Chan-wook sous prétexte de remake... rien de surprenant.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La meilleure base de données sur les logos que je n'ai jamais vue !

NoSigner