Pages - Menu

mardi 20 mai 2014

Reportage à Dubaï rien que pour nous par Aurélie

Aurélie Nédélec-Tissandier a eu la gentillesse de nous faire un passionnant petit reportage sur l'image et la pub à Dubaï :-)

Je lui laisse la parole :

J'accompagnais mon mari qui organisait un training informatique pour les "arabic people" et j'ai joué les Desperate Housewives.
J'ai voulu tout voir et bien sûr traîner dans les "Mall" (je ne suis pas une fille pour rien) mais c'était trop court.
Voici une petite analyse graphique et humaine de mon voyage...

Il y a quelques pubs propre au pays, très chargées, à l'ancienne ou des copies de nos modèles européen et Américain qui visent essentiellement les Emiriens comme Nayomi, qui semble être une marque locale s'inspirant de Victoria Secret en plus soft, parce que sous la burka en générale, les émiratiennes sont assez sexy...


Des adaptations plutôt drôle, émission Masterchef et Samsung :



Enormément de pubs Européenne pour le luxe, la mode, beauté qui sont à peine adaptées (Dior, Shephora & cie ). Seule Pantene met de jolies brunes et des formules shampooing au cactus.
La culture Américaine est aussi très présente dans les domaines de la restauration et du luxe (restaurants Weendy's, Tiffany, Victoria Secret...) 

Finalement on retrouve ce qui correspond à la population : une majorité est constituée d'expatriés et d'Emiriens fortunés (à Abu Dahi et Dubaï ce n'est pas le cas dans le reste du pays) qui vivent dans l'opulence et veulent du produit de luxe. 
Mais il y a aussi une grande partie de la population assez pauvre indienne et asiatique qui fait le sale boulot de construction, service, restauration... Leur lieu de vie c'est plutôt le quartier du souk traditionnel... Et ils consomment plutôt dans les petits commerces de proximité qui n'ont pas de communication visuelle particulière.

Ce qui m'a beaucoup impressionné c'est les kilomètres de panneaux d'affichage publicitaires qui longent les autoroutes, je n'ai pas eu le réflexe de les prendre en photo. 
Entre Abu Dhabi et Dubaï des ouvriers étaient en train de mettre en place des panneaux de contreplaqué de plusieurs mètres de haut et plusieurs km de long et, à part l'autoroute, le désert et quelques chameaux, je ne voyais pas à quoi ces "barrières" pouvaient bien servir... J'ai compris en arrivant à Dubaï... 



C'est le bonheur des imprimeurs... J'étais assez étonné de voir autant de papier, je pensais voir plus d'écrans et de motion design... En même temps, tout va tellement vite que dans 6 mois ce ne sera peut-être plus le cas...



En 2020, c'est l'exposition universelle à Dubaï, ça promet d'être grandiose et fabuleux


En tout cas c'est une ville qui bouge bien, un mix des cultures incroyable, c'est propre, on se sent en sécurité partout... Je conseille vraiment d'aller y faire un tour car on revient gonflé d'énergie et de "tout est possible"...

On est bien loin de la crise!! Il fait bon y vivre pour les Européens comme nous.

Par contre au niveau des droits de l'homme pour les immigrés pakistanais ou autre c'est assez obscure... C'est du non stop, on aperçoit les bus qui sortent des chantiers et qui font le transfert des ouvriers de jour et des ouvriers de nuit, on leur confisque leur passeport mais ils gagnent bien mieux que dans leur pays d'origine alors ils acceptent... 
Tout ça reste un peu caché, on a du mal à savoir quels sont leur conditions de travail. En parlant avec les chauffeurs de taxi on sent qu'ils ne veulent pas trop évoquer le sujet...

Quelques images supplémentaires :




Merci mille fois Aurélie !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire