Le B de la rebellion

Une histoire conté sur Print :
Au dessus des portes du sinistre camp de concentration d'Auschwitz trônait la non moins sinistre inscription en lettres forgées "Arbeit macht frei", le travail rend libre… Chouette, non ?
Si vous regardez bien, vous verrez que le B est étrange. C'est l'œuvre d'un prisonnier du camp, qui avait été forcé de travailler dans l'atelier du serrurier au camp, et qui avaient délibérément placé le «B» à l'envers.



L'artiste française Michele Deodat a transformé ce B inversé en symbole en réalisant une sculpture en son honneur. La sculpture se trouve à Berlin

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

NoSigner

ATypl 2017